Bien préparez votre projet "Vacances"

Chez Pythéas Organisation et Barbar Stage Survie nous sommes spécialistes des Voyages, de la Nature et de l'Aventure.

Voici quelques petites techniques pour s’en sortir en cas de problème, pendant vos vacances en Mer ou en Montagne par exemple.

Il y a 3 grands types de situation de survie qui peuvent, hélas, arriver :

Survie vitale, accident

Exemple : une chute depuis une falaise, en VTT, un problème en plongée, une blessure à la tronçonneuse en faisant le jardin.

Il faut directement passer à la méthode Protéger, Alerter, Secourir auquel le brevet de secouriste PSC1 vous prépare. L'idéal est de prendre 2 jours pour passer cette formation qui vous servira toute votre vie à la maison, en famille, sur le lieu de travail, en ville.

Survie par dégradation progressive de la situation

Exemple : c'est le cas classique des faits divers de l'été ; un nageur isolé à marée haute, une famille perdue en randonnée, une sortie en montagne qui tourne à l'orage

C'est ce que nous allons voir ci-dessous avec différentes techniques en suivant l'acronyme PHASOP : Prévention/Préparation, Hydratation, Alimentation, Signalisation, Orientation, Protection

Préparation

​Vous partez pour de longs trajets en voiture, et en vacances vous allez peut-être faire de la randonnée ou d’autre activités.

  • Il faut donc avoir toujours à porté de main le fond de sac avec 5 objets :

  • Gourde : en métal idéalement, au pire prenez des bouteilles en plastiques pour votre rando

  • Couverture de survie ou poncho : en cas de mauvais temps ou pour se faire repérer vu du ciel. C'est très difficile de faire sans.

  • Briquet : si la nuit vous arrête, vous pourrez vous reposer avec la chaleur et la lumière apaisante

  • Téléphone : c'est la base, il peut vous sauver en quelques minutes, dans un sachet étanche et bien chargé. Le risque est de s'en servir pour prendre des photos ou suivre son itinéraire et de ne plus avoir de batterie au moment crucial.

  • Couteau : là c'est si le reste n'a pas suffit, pour durer. Mais pour vos randonnées ou explorations d'été, on aurait plutôt envie de vous proposer la Lampe. Car en général le fait de pouvoir progresser la nuit vous fera gagner un temps précieux.

  • L’avantage est que ça fait un petit kit, pas cher, que vous pouvez avoir en plusieurs exemplaires, dans la voiture, dans les sacs de sport, etc.

Pour vos activités du moment

  • Tenue et matériel adaptés : polaire, vêtements de pluie, carte, bouée de signalisation de plongée, masque, tuba, palme, serviette, etc.

  • Avant de partir :

  • Niveau : attention, vous n'avez peut-être plus fait de sport depuis un long moment, un col à 2.000m ou une plongée à 15m seront un peu dur pour commencer. Et en famille la sortie doit-être un plaisir pour tous. Sinon le stress que vous mettrez à gérer l'ambiance risque d'accentuer le risque de problème.

  • Météo : c'est la base, allez sur plusieurs site pour être sûr de votre journée, et n'oubliez pas qu'ils se trompent parfois...

  • Ravitaillement : voir plus bas dans l'alimentation

  • Matériel adapté : voir plus haut + le fond de sac + petite trous

  • Prévenir quelqu’un : très important, si vous partez seul ou même en groupe, envoyez un texto à votre frère, votre meilleure amie, vos parents, au pire la gendarmerie. C'est eux qui devront s'inquiéter les premiers et aiguiller les secours si nécessaire.

  • Très important également, un sac poubelle. Pour ne rien laisser dans la nature, et ça peut servir à transporter de l’eau, se protéger de la pluie, mettre ses affaire au sec, etc.

Pour votre trajet en voiture vers le lieu de vacances, qui est parfois une Aventure en lui même

  • Pour la voiture c’est pareil, il faut vous préparer à l’avance et prendre un minimum de matériel pour un voyage confortable et en sécurité.

  • Gilet, triangle de signalisation, eau, chargeur de portable, lunette de soleil, trousse de secours et bien préparer sa voiture contrôle technique, niveaux essence, lave glace, huile, et son voyage avec les pauses en tenant compte des éventuels bouchons.

  • Attention aussi à vos mégots, en plus du sac poubelle, un cendrier de poche est bienvenu, en rando et dans la voiture.

Hydratation

L’hydratation c’est très important. Si vous perdez 1% de votre poids en eau, par exemple 600ml que vous n’avez pas bu, vous perdez, en gros, 10% de vos capacités intellectuelles et de concentration. 2%, 20% etc.

Il faut compter 1,5l / jour et jusqu’à 3l en été pour un sportif.

  • Comment évoluer la potabilité de l’eau ?

  • Transparence, stagnance, bête ou ville en amont, présence d’insectes ou traces de pas d’animaux ayant pu polluer l’eau.

  • Si pollution bactérienne il faut la faire bouillir ou utiliser des cachets.

  • Si seulement des impuretés,

  • tout simplement filtrer dans un t-shirt, un chapeau

  • si très sale, regardez en bas de page, vous verrez une petite installation qui transforme l’eau boueuse en eau transparente. En utilisant une bouteille en plastique et une pièce de tissu pour faire une mèche filtrante.

Sur la route, n’oubliez pas de boire très régulièrement. L’idéal peut être une petite gourde de vélo pour la saisir facilement et ne pas prendre de risque à dévisser le bouchon.

​​Alimentation

​Prenez des choses simples à manger, sinon parfois on fait l'impasse et cela influe négativement sur vos capacités de concentration et de prise de décision

Et rassurez vous, vous pouvez marcher très longtemps, plusieurs jours, sans manger. Le problème sera surtout psychologique pour vous et les membres du groupe. Alors prenez le temps cet été d'apprendre à reconnaître quelques plantes comestibles qui vous feront vous sentier sûr de vous le jour où : pissenlit, mûres, thym, cynorhodon, poires et pommes sauvages, criquet, ça va vite !

​​Signalisation

​En cas d'urgence, le portable est votre meilleur ami, et de loin.

Alors faites attention à lui en le gardant dans une pochette étanche, accessible et chargé. Ne prenez pas de photos avec tous les appareils du groupe !

Il faut appeler le 112, européen et multi-secours et fonctionne sans code pin et sur tous les réseaux.

  • Le message d’alerte :

  • présentation du groupe

  • lieu

  • accident

  • nombre de victimes

  • actions entreprises

  • risques éventuels

  • NE PAS RACCROCHER TANT QUE LES SECOURS NE L’ONT PAS DIT

Sur l’autoroute il y a les bornes oranges, tous les 2 kilomètres L’intérêt est que l’opérateur sait où vous êtes et qu’il y a une “place” pour se garer.

Orientation

​​Penser à acheter la carte de l'endroit ou vous aller en vacances, même au dernier moment sur l'autoroute ou dans une maison de la presse. Apprenez en plus en lisant la légende de la carte, pour bien la comprendre le jour où.

A l'avance vous pouvez imprimer la zone qui vous intéresse depuis le site www.geoportail.fr

  • Lire une carte ne se révise pas "la veille des vacances", mais au cas ou, la base :

  • Le Nord est conventionnellement en haut de la carte, dans le sens de la carte. Dans le cas de certains plans touristique, une flèche vous l'indiquera s'ils ont du tourner la carte pour des questions de mise en page.

  • Le Nord de la boussole est représenté par l'aiguille rouge.

  • Relever un azimut vous permet de savoir précisément ou vous êtes sur la carte, ou d'avancer tout droit pour tomber par exemple pile sur le refuge, au milieu de la forêt, pris dans le brouillard.

  • Si vous voulez vraiment savoir comment faire tout cela, venez nous voir et faites un stage de survie en forêt

En voiture c’est la même chose, pensez à bien préparer les itinéraires sur les GPS, bien prévoir ses pauses sur les aires, comme des étapes de randonnée. Utilisez l’application Ulys pour choisir les bonnes aires. Pensez aussi à avoir une carte papier si vous allez dans des endroits ou le GPS risque de ne pas passer.

​​Protection

​Pensez à vous protéger pendant vos activités, et avant que la situation ne se complique.

Protection physique, contre les éléments, chauds et froids : polaire, veste de pluie poncho, chapeau, lunettes de soleil, crème solaire...

Et protection psychique que l'on oublie souvent : ne pas subir la pression du groupe, profiter des choses à son rythme, ne pas se laisser imposer un itinéraire que l'on avait pas prévu, ne pas tenter "un record" alors qu'il y a des baïnes et que l'on vient juste de recommencer à surfer.

  • Dans le pire des cas, quand la nuit arrive, c’est le moment de faire un bivouac avec votre couverture de survie, poncho ou bâche :

  • Chaleur, protection des éléments, et effet cocon.

  • On tend la bâche en forme canadienne, on fait des tours autour des arbres et on fixe les bords au sol avec des pierres ou idéalement des petites sardines solides taillées dans du bois vert.

  • Le plus important c’est la hauteur, pour avoir un bon compromis volume/chaleur/pente.

Sur la route c’est pareil, l’esprit du bivouac c’est à deux moments :

  • Pour se reposer, régulièrement faire une sieste sur les aires ou à la plage.

  • En cas d’accident vous devez vous protéger aussi : refuge / bande d’arrêt d’urgence / glissières de sécurité.

  • Bâche + sardines bois vert + pierres

On espère que tout cela vous sera utile, ou pas trop justement !

Si vous avez des questions, n'hésitez pas : contact@survie-stage.com ou contact@pytheas-organisation.com

Bonnes Vacances, belles Aventures et profitez bien de la Nature.

Cet article concerne : techniques de survie, problèmes en milieu naturelle, passer de bonnes vacances, faire un bivouac, trouver de l'eau, allumer un feu par friction, feu en survie, plantes comestibles, secourisme en survie, orienter sa carte, préparer sa randonnée.

Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

Contact

0033 (0) 6 22 63 47 84

contact@survie-stage.com

  • White Pinterest Icon
  • Facebook Clean

Séminaires, incentive, team building, voyages d'affaire

avec notre filiale Pythéas Organisation

www.pytheas-organisation.com

Conception graphique, iconographie et développement de ce site réalisés par Pythéas Organisation & Digital